HISTOIRE
Un héritage botanique depuis 1614

Tout commence au Couvent des Minimes, un lieu majestueux fondé en 1614 dans le Sud de la France où vécut Louis Feuillée, illustre botaniste du Roy de France Louis XIV. Sa traversée des continents à la recherche de plantes singulières a laissé au Couvent l'héritage de ses voyages remarquables. Le Couvent des Minimes lui rend hommage, en perpétuant son histoire botanique à travers la première marque française de Haute Parfumerie Botanique 100% Vegan.

le couvent le couvent le couvent

UN HÉRITAGE NOBLE

UN HÉRITAGE NOBLE

L’histoire unique du botaniste Louis Feuillée.

Louis Feuillée, botaniste officiel du Roy Louis XIV, vivait au sein du Couvent des Minimes et était envoyé en mission à travers le monde pour identifier de nouvelles espèces végétales singulières et inconnues. De ses voyages au long cours il rapportera 3 Traités, aujourd’hui considérés comme les pierres angulaires de la Botanique moderne. La philosophie du Couvent des Minimes s'inspire de cet héritage botanique, en faisant la part belle aux matières naturelles rares et aux plantes singulières. Une Botanique Noble que souligne la devise latine Botanica Nobilis.

EN SAVOIR PLUS

 
LES MINIMES, SCIENTIFIQUES RECONNUS

LES MINIMES, SCIENTIFIQUES RECONNUS



L'ordre des Minimes a été fondé en France au XVème siècle par Saint François de Paul. Grâce à sa proximité avec le roi et les réseaux de pouvoir, les personnes qui l'intègrent sont de plus en plus instruites et lettrées. Les couvents de l'ordre des Minimes deviennent des centres d'érudition où sont étudiées les mathématiques, la philosophie, la botanique ou encore la physique. On compte parmi les Minimes de grands intellectuels, notamment Marin Mersenne, Emmanuel Magnan, Jean-François Niceron, Charles Plumier et Louis Feuillée.

 
LOUIS FEUILLEE, BOTANISTE EXPLORATEUR

LOUIS FEUILLEE, BOTANISTE EXPLORATEUR



Louis Feuillée (1660-1732) apparaît comme une figure majeure de l'ordre des Minimes au XVIIème et XVIIIème siècles. Il étudie au Couvent des Minimes de Mane la physique et les mathématiques, l'astronomie et la botanique. Il s' intéresse à la biosphère avec beaucoup de talent et se fait remarquer pour ses aptitudes qui lui valent d'être nommé botaniste du Roy Louis XIV. Sous ce titre, il inaugure les grands voyages scientifiques, à la recherche de nouveaux savoirs qui feront rayonner la Cour française de par le monde. Louis Feuillée effectua au total 4 voyages entre l'été 1700 et l'hiver 1724, de la Méditerrannée Orientale aux Antilles, en Amérique du Sud ou encore aux Iles Canaries. Ses rapports d'expéditions, riches de discours ethnographiques et de découvertes botaniques, sont aujourd'hui une source d'inspiration immense pour l'écriture de notre marque.

 
LOUIS FEUILLEE, UN ARTISTE

LOUIS FEUILLEE, UN ARTISTE



En tant que voyageur naturaliste, Louis Feuillée étudie la faune et la flore qui l'entourent. Pour compléter ses descriptions, il réalise de nombreux dessins à la mine, aquarellés, qui viennent enrichir la collection du Roy Louis XIV à Versailles. Pour illustrer la publication de ses récits de voyages, certains de ces dessins sont ensuite travaillés par des maîtres-graveurs, qui reproduisent au burin toute la précision de son trait : les plumes des oiseaux, la sève des végétaux, les écailles de poissons sont rendues avec la plus grand habileté.
L'œuvre imprimée du botaniste Louis Feuillée est contenue dans 3 volumes imprimés appelés « Journal des observations physiques, mathématiques et botaniques », qui retracent ses expéditions. S'y retrouve la description illustrée de 211 plantes, non exhaustive. On estime à plus de 400 plantes le nombre total de ses découvertes.